La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Under Paris Skies

Scène libre : Netflix & chill

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

-Chez Judith-

- Pas de comédie musicale, par pitié. Si c’est pour finir par me mettre à remplacer le beau gosse dans le film, je vais gagner un oscar.

La cuisine étant dans la même pièce que la salon, la jeune femme sortit deux bières du frigo tout en répondant à Sully :

-Ne t'inquiète pas, les comédies musicales ne sont pas non plus trop mon genre. Même si cela aurait pû me permettre de te faire découvrir mes talents de chanteuse.

Un léger sourire était réapparu sur son visage. Elle décapsula les bières puis se retourna vers lui, en continuant de parler :

-Tu as déjà vu Pulp Fiction ?

0

RP posté le

- Quelle question! C’est les deux qui font une danse loufoque, si je ne me trompe pas.

Je me lève pour aller à la rencontre... De la bière. Je trinque avec la jolie demoiselle, qui semble reprendre des couleurs.

- À ton ami

Aux dernières nouvelles, les gars étaient toujours à la recherche des agresseurs. Cela me dépitait que ce soit des civils faire le boulot des forces de l’ordre. Mais bon comme le dit régulièrement Rafy, les services sont engorgés.

- Tu veux regarder ce film?
0

RP posté le

Judith acquiesça doucement.

-Oui en effet il y a cela.

Elle trinqua avec lui, but une gorgée de bière, avant de s'asseoir dans le canapé. Même si elle essayait de penser à autre chose, de positiver, Léo obnubilait ses pensées... il devait se torturer l'esprit, revivre l'agression. Elle aurait souhaité être à ses côtés pour le soutenir cette nuit mais elle ne pouvait malheureusement pas.

De plus, elle imaginait si cela lui arrivait un jour.

Elle essaya de chasser ces sombres pensées.

-J'adore ce film, on l'a déjà vu tous les deux visiblement mais je n'ai pas envie de passer des heures à chercher quoi regarder.

0

RP posté le

Ce que disait Judith était à l’opposé de ce que montrait son corps : elle était tremblante. Je posa ma bière sur la table basse et la serra doucement dans mes bras.

- Ma Douce, je suis là. Je sais, que c’est dur et effrayant pour ton ami. Il ne vous arrivera plus rien. On vous le promet.

J’embrassa Le haut de sa tête chevelue et la serra plus encore.

- Occupe toi de mettre le film et de nous faire un petit coin douillet. Je gère les pizza.

Je m’execute Aussitôt : je fouille dans les placards pour trouver un couteau. Je découpe les parts en six. Je porte le tout sur la table basse.
0

RP posté le

Plus Sully la serrait dans ses bras et lui disait que tout allait bien se passer à présent, plus Judith sentait qu'elle était de nouveau sur le point de craquer.

Cependant, elle réussit à se reprendre et s'occupa à installer plusieurs coussins sur le canapé, ainsi qu'un plaid. Puis, elle chercha le film et le fit débuter dès que le tatoué eut fini de découper les pizzas.

Ils s'installèrent tous deux sur le canapé, la jeune femme mangea un peu, même si tout cela lui avait coupé l'appétit, simplement pour ne pas que le jeune homme ne s'inquiète qu'elle ne mange pas.

0

RP posté le

Je mangeais avec appétit tellement j’avais faim. Mais au bout de quelques parts, je me sentis mal alors que Judith picorait ça et là. Je me pinçais les lèvres. J’étais vraiment un pote en carton. J’ai cogitais pour avoir quelques choses à dire mais je séchais totalement. Je me leva pour me laver les mains et les secher. Puis je la cala contre moi.

- Je suis nul pour réconforter mais je peux t’offrir ma présence. Si tu veux craquer, fais le. Tu ne peux pas accumuler tout ce mal en toi.
0

RP posté le

Judith se blottit contre Sully, le film défilait mais elle n'y prêtait guère attention, d'autant plus lorsque Sully lui dit qu'elle pouvait craquer. Elle poussa alors un petit sourire.

-Arrête de te sentir coupable... j'ai juste besoin de temps. Je ne veux pas t'embarrasser plus avec tout cela...

Elle poussa un petit sourire.

-J'ai juste besoin de temps, ou de me bourrer la gueule mais je ne pense pas que tu aies envie de voir ça...

Elle eut un minuscule sourire ironique à ces mots.

2
BlackButterfly
BlackButterfly a commenté :
*un petit soupire (dans la deuxième phrase)
Publié Tue, 30 Jul 2019 23:05:10 +0200
BlackButterfly
BlackButterfly a commenté :
Et je l'ai écrit deux fois en plus x)
Publié Tue, 30 Jul 2019 23:05:35 +0200

RP posté le

- Coupable de quoi? Tu vis une situation traumatisante même si tu n’es pas la victime. Pourquoi retenir tous ces sentiments négatifs? Lache toi!

Je siffle d’une traite ma bière. Et voilà qu’arrive la fameuse scène. Qu’on ose me parler de coïncidence! J’imite la scène et danse comme si ma Vie en dépendait.

- Allez! Lache toi !
0

RP posté le

Judith ne put s'empêcher de sourire en voyant Sully qui dansait, imitant la fameuse scène qui avait actuellement lieu sur l'écran. Elle était donc partagée entre la joie et la tristesse.

Elle but elle aussi sa bière assez rapidement... se bourrer la gueule serait peut-être la solution pour laquelle elle allait opter finalement. Elle ne voulait pas craquer, pas se lâcher... elle n'aimait pas exprimer d'autres sentiments que ceux qui tournaient autour de la joie. Alors, elle préférait faire comme si tout allait bien.

Elle se leva et se mit elle aussi à danser.

-Tu ne trouves pas que je ressemble à Mia Wallace ?... J'ai presque la même coiffure !

0

RP posté le

Je partais en fou rire tant j’etais Ridicule mais j’etais Déterminé à faire rire la demoiselle.

- A bien y regarder, si si, son portrait craché!

Je ne sais pas combien de temps cela durait mais je me donnais à fond. Je la faisais virevolter, tournoyer, lever dans l’air.

Vers la fin, je finissais par m’asseoir dans le canapé, essoufflé
0

RP posté le

Judith retrouvait peu à peu le sourire, un sourire véritable, elle lâchait même quelques éclats de rire. Elle aussi finit par se donner à fond dans la danse, se laissant guider par son instinct, réalisant des pas de danse qui n'avaient aucun sens.

Puis, elle se rassit également sur le canapé, avant de faire un bisou sur la joue du tatoué, un sourire aux lèvres.

-Merci.

La présence de Sully à ses côtés était actuellement plus précieuse que n'importe quoi au monde, elle se blottit à ses côtés pour finir de regarder le film.

0

RP posté le

Je rougis. Oui, pour une fois, je n’avais pas d’arrières pensées. Lui remonter le moral, même un court instant, c’était ma mission principale.

- Je te l’ai dit : je n’ai que ma présence à t’offrir.


Je ne pus retenir un bâillement. Je somnolais littéralement devant le film avec ma demoiselle sous Le Bras. Sa chaleur et sa respiration me berçaient.
0

RP posté le

Judith sentait également la fatigue l'emporter peu à peu, après cette longue journée. Le film était sur le point de se finir lorsqu'elle murmura :

-Est-ce que tu peux rester avec moi cette nuit ?...

Même si elle lui demandait cela, elle n'avait pas d'arrières pensées. Du moins, pas pour ce soir. Elle avait juste besoin de sentir la présence apaisante du jeune homme à ses côtés.

2
Soreaas
Soreaas a commenté :
Je te réponds demain. Mais j’entamerais par le lendemain. Ça te va?
Publié Wed, 31 Jul 2019 00:40:29 +0200
BlackButterfly
BlackButterfly a commenté :
Oui oui pas de problème :)
Publié Wed, 31 Jul 2019 08:38:13 +0200

RP posté le

Je sens les rayons du soleil me chatouillaient le visage. Ce qui est anormal vu que je ferme toujours tout chez moi. J’ouvre l’oeil Gauche puis le Droit et enfin les deux. Du blanc, des fleurs. Pas chez moi. Je commence à me relever et je sens un poids sur mon flanc gauche. Judith est encore endormie sur mes cuisses et moi assis en bout de canapé. Je dépose sa tête doucement sur le divan et je me lève en m’etirant. Tout mon corps est meurtri par ma position pour dormir. Je regarde autour de moi à la recherche de quoi faire du café.
0

RP posté le

Judith ne tarda pas non plus à se réveiller, même si le jeune homme avait fait attention de ne pas trop la faire bouger.
La jeune suédoise ouvrit alors doucement les yeux... elle se souvint de la veille, ils s'étaient endormi sur le canapé.
Alors, elle bailla, se leva et s'étira. Elle ne ressentait pas spécialement de douleurs, ayant dormi dans une position relativement confortable.
Puis, voyant le tatoué qui avait commencé à préparer du café, elle s'approcha de lui.

-Hello, bien dormi ?...

Elle avait cours aujourd'hui mais seulement un peu plus tard dans la matinée.
0

RP posté le

Une petite voix endormie émergea tranquillement.

- Oui, à merveille! Clairement, dormir assis devrait être obligatoire.

Je lui fis un sourire. Je me rattraperais chez moi. Je verse l’or noir dans des tasses et laisse ce qui semble être le sucre, à disposition.

- Et toi?

Même la gueule en travers et les cheveux décoiffés, elle restait un vrai canon.
0

RP posté le

Judith fit une petite moue navrée en entendant la réponse de Sully.

-Oh je suis désolée, je t'ai empêché de bouger en plus je suppose.

Elle le remercia pour le café en prenant sa tasse, sans ajouter de sucre. Puis, elle bailla de nouveau en se passant une main dans ses cheveux ébouriffés.

-Moi j'ai plutôt bien dormi !

Étrangement, elle n'avait pas fait de cauchemars en lien avec les événements de la veille.
Elle se dirigea vers la cuisine et sortit plusieurs aliments pour le petit-déjeuner : de la brioche, du pain, des fruits... Puis, elle invita le tatoué à s'asseoir à la table.
0

RP posté le

- Avec ou sans toi, vu comment je me suis endormi, je serais à peu près resté dans cette position.

Je m’attable et mange comme un ogre. Pulp Fiction m’a ouvert l’appetit. Une fois repu, je tapote mon ventre.

- Quoi de prévu aujourd’hui ?
0

RP posté le

Judith mangea également, elle avait retrouvé de l'appétit, contrairement à la veille au soir.
Elle répondit à sa question après avoir fini de boire son café :

-Je vais passer à l'hôpital voir Léo, puis j'ai cours de 11h à 16h, avec une heure de pause de 13 à 14. Et enfin, à 17h, j'ai entraînement de football.

Elle lui sourit doucement, puis lui renvoya la question :

-Et toi ?
0

RP posté le

- Tu diras bonjour au petit de notre part.

Je commençais à débarrasser nos places.

- Finir ma nuit, aller voir les gars et aller travailler.

Je bus un verre d’eau et plia mes affaires dans mon sac.

- Veux-tu que je te dépose quelque part?
0

RP posté le

Judith sourit puis acquiesça lorsque Sully nomma Léo "le petit", puis, elle l'aida à débarrasser.

-Non ne t'inquiète pas, je prendrai le métro. Je ne veux pas te faire attendre car il faut encore que je me prépare.

Elle se dirigea vers lui pour lui dire au revoir, voyant qu'il était prêt à partir, puis elle proposa :

-On se revoit demain ?...
0

RP posté le

D’un pas mal assuré, je m’avance vers Judith. Je sens que je vais me ridiculiser. C’est bien la première fois, que je perds mes moyens devant une femme tiens. Voulant l’embrasser, je bifurque sur le haut de sa tête et lui offre un sourire franchement merdique.

- On se redit ça.. Mais sinon passe au bar.

Je lui fais un clin d’oeil, vérifie que j’ai toutes mes affaires et referme la porte derrière moi. Je rentre aussitôt chez moi pour terminer ma nuit.
0

RP posté le

[De retour de son voyage au Laos ~ Six semaines plus tard]


Je montais les marches quatre à quatre.. De la musique résonnait.. Une petite vieille tambourinait et pestait contre les nuisances sonores. Je fus surpris par le monde dans ce petit habitat. le sourire aux lèvres, je me frayais un chemin, cherchant la personne que je voulais voir. Cela faisait deux heures que j'étais rentré et je n'avais qu'une hâte la retrouver. Je refusais les verres, enjambais certain couple.. J'avais reconnu sa chevelure.. Je me précipitais vers elle.. Mais je fus stoppé dans ma lancée.. Je ne pouvais pas croire ce qui se passait sous mes yeux.. Mon Moineau.. Dans les bras d'un autre.. Enfin, ils avaient gardé leur distance mais on pouvait comprendre une certaine attirance.. Mais putain, c'est une blague.. Je refusais de le croire. J'aurais voulu lui défoncer sa gueule mais je ne bougeais pas.. Comme un sortilege d'immobilité. J'etais à la main, un cadeau pour elle, il chuta au sol, à grand fracas... Il y a encore deux jours, elle me disait que je lui manquais.. Du foutage de gueule.

0

RP posté le

Six semaines s'étaient écoulées... six longues semaines. Judith avait continué sa vie, entre métro, boulot, dodo et peinture.
Et puis , entre temps, la jeune femme avait fait la rencontre de Marius, un nouvel étudiant en histoire de l'art. Il y avait un excellent feeling entre eux, ils avaient pleins de points communs et des sujets de discussion à l'infini semblait il. Mais bien sûr, elle s'interdisait toute relation au-delà de l'amitié avec lui, n'oubliant pas Sully et le lien qu'ils construisaient ensemble. Cependant, elle ne savait pas trop ce que Marius désirait...
En cette soirée, la jeune femme avait décide d'organiser une petite soirée chez elle, pour tromper un peu sa solitude.
Elle était donc en train de discuter joyeusement avec son ami, lorsqu'elle entendit un grand fracas derrière elle. Avant même de se retourner, elle lança, plaisantant :

-Hé ! Je ne vous inviterais plus si vous cassez tout chez moi.

Elle sourit à Marius, un peu stupidement (sous l'effet de quelque chose d'assez illégal qu'elle avait fumé en début de soirée). Puis, elle se retourna et à sa plus grande surprise, vit Sully, qui avait produit ce bruit en faisant tomber quelque chose. Elle savait bien qu'il rentrait bientôt mais elle ignorait qu'il lui ferait la surprise de passer chez elle si peu de temps après son arrivée.

-Honey !

Sans hésiter, elle lui sauta dans les bras mais elle remarqua bien vite qu'il était comme réticent... très réticent.
0

RP posté le

-Honey !

La demoiselle empestait, bien plus que de la nicotine. Inconsciemment, je retire ses mains de mon cou. Voir le peu de distance entre cet homme et elle avait réduit à néant ma joie de la retrouver. Je savais que ce nouveau lien allait être une grief de plus entre nous. Ce n'était pas aujourd'hui, qu'il serait un couple banal. Etait-il d'ailleurs en couple?

- Ca va tu as trompé le manque facilement?

C'était davantage un constat, qu'une question. J'avais parlé sèchement, la colère grondait en moi. Et je ne voulais pas faire d’esclandre au milieu de tout ce petit monde. Sans plus de cérémonie, je me reculais davantage, prêt à partir.

0

RP posté le

L'euphorie de Judith redescendit bien vite face à la réaction de Sully. Elle recula d'un pas, dans l'incompréhension totale, puis finalement, lui attrapa le poignet, comme pour l'empêcher de partir. Son cerveau n'avait peut-être pas toutes ses fonctionnalités actuellement mais elle souhaitait comprendre.

-Quoi ?... Comment ça ?

Cela faisait plus d'un mois qu'ils ne s'étaient pas vus et il l'accueillait comme ça ? Elle ne voyait même pas le lien que cela pouvait avoir avec Marius. Elle avait bien le droit d'avoir des amis, non ?
Pendant ce temps-là, ce dernier s'était un peu reculé (même si son regard était fixé sur le couple) et certains amis de Judith avaient arrêté leurs discussions, comme surpris que quelqu'un vienne ainsi interrompre leur soirée en embêtant leur hôte. D'ailleurs, certains d'entre eux étaient de ceux qui lui avaient déconseillé de continuer de voir Sully après le fameux événement du restaurant japonais. Ils ne voyaient donc pas forcément le jeune homme d'un bon œil.
0

RP posté le

-Quoi ?... Comment ça ?

Le regard insistant de tous les convives le mis mal à l'aise. Il emmena Judith à l'extérieur de l'appartement, en fermant bien la porte.

- A chaque fois que t'es saoul, t'en baise un autre ou cela se passe comment? Je rentre et je t'aperçois entrain de flirter avec ce gars.

Je serrais les poings et faisais un effort pour ne pas hurler. Je n'avais clairement pas envie de me donner en spectacle.

- Tu sais quoi? Je m'en cogne. Tu me déçois Judith.


0

RP posté le

Judith ouvrit de grands yeux en entendant l'accusation de Sully. Ses mots avaient une telle violence qu'elle en restait ébahie.

-Avec Marius ?...

Elle éclata de rire, ce n'était peut-être pas le bon moment mais son rire était presque nerveux. Cependant, elle redevint sérieuse assez rapidement. Son ton devint plus dur, plus amer.

-Tu me prends pour qui au juste ? Ce n'est qu'un ami. Car oui j'ai oublié de préciser quelque chose : il n'y a pas que toi dans ma vie.
0

RP posté le

- Tu me prends pour qui au juste ? Ce n'est qu'un ami. Car oui j'ai oublié de préciser quelque chose : il n'y a pas que toi dans ma vie.

Sa réponse ne m'apaisait guère. J'avais surtout l'impression qu'elle se foutait de ma gueule. Je suis tout de même pas fou. Leur position était sans équivoque.

- Je te prenais pour ma copine mais visiblement, ce n'est pas le coin. Et vu le peu de distance entre vos bouches lorsque je vous ai vu, nous n'avons clairement pas la même définition de l'amitié.

Je descendais d'une marche, cette conversation me tapait sur les nerfs. Judith semblait bien trop enivrée pour réaliser la situation.

- Clairement, tu me prends pour un con.

0

RP posté le

Le regard de Judith se perdait un peu lorsque Sully parlait... Elle n'arrivait pas à croire que leurs retrouvailles se passaient ainsi.

-Merci de me faire confiance en tout cas.

La jeune suédoise soupira puis finit par s'appuyer, dos au mur, l'ironie était palpable dans sa voix. Et le pire dans tout cela était sûrement que même si cela ne semblait pas trop être le cas, la jeune femme avait repris tous ses esprits. Elle n'avait bu que quelques verres durant la soirée et il ne restait que quelques traces de ce qu'elle avait fumé dans son organisme.

-Je ne te prends pas pour un con, tu es mon copain et il n'y a rien entre Marius et moi ! Mais si tu y tiens tant que ça, je peux aller coucher avec lui, oui.

Aurait-elle dû dire ça ?... Elle le regrettait presque mais elle poursuivit :

-Bordel, on discutait juste de cinéma et on était proches pour éviter d'avoir à crier. Si tu pouvais arrêter de tout sexualiser, ça serait cool.
0

RP posté le

-Bordel, on discutait juste de cinéma et on était proches pour éviter d'avoir à crier. Si tu pouvais arrêter de tout sexualiser, ça serait cool.

Je restais con. Vraiment, ai-je vraiment mal interprété leur moment? De mauvaise foi, il ne comptait pas l'admettre.

- Va donc coucher avec lui, je sais même pas d'où il sort celui.. Son regard ne trompe pas!

C'était évidement que dix secondes étaient suffisantes pour évaluer les intentions d'un homme. C'est pas vrai mais je ne voyais pas quoi rétorquer. Ces retrouvailles me foutent les nerfs.. J'avais préparé tous les scénarios du plus charnel au plus platonique mais une dispute sur un soi disant quiproquo.

0

RP posté le

Judith s'exclama soudainement, n'en pouvant plus de cette dispute (pourquoi fallait-il que leur relation soit aussi compliquée ?) :

-Arrête ! Je ne peux même pas profiter de ton retour. J'étais heureuse de te voir et tu gâches tout avec ta jalousie.

La jeune femme le transperça de son regard, déçue de son comportement.

-Et d'ailleurs, quand bien même il serait attiré par moi, tu crois vraiment que je vais tomber dans ses bras comme ça ?

Elle venait de finir sa phrase lorsqu'un de ses potes, Maxime, sortit de l'appartement et lança, d'une voix qui trahissait le taux important d'alcool qu'il avait dans le sang : "Jujuuu tu fous quoi ?". Puis, il passa un bras sur les épaules de la jeune femme et lança au barbu : " Toi, là, tu n'as pas le droit d'embêter notre Juju nationale. Tu dois la traiter comme la reine qu'elle est. "
À cet instant précis, la jeune peintre aurait bien voulu s'enfouir sous terre. Il ne manquait plus que cela...
0

RP posté le

-Et d'ailleurs, quand bien même il serait attiré par moi, tu crois vraiment que je vais tomber dans ses bras comme ça ?

Je m'apprêtais à répliquer lorsqu'un de ses "amis" l'aggripa. Je me mordais la lèvre pour ne pas lui foutre mon poing dans la gueule. Depuis quand j'étais devenu l'ennemi. Je sentais un liquide couler de ma lèvre, eh merde, je me suis mordu trop fort.

- Tu sais quoi? Garder là votre Juju nationale. Je m'en branle.

Je descendais encore deux marches, la tempête grondait en moi. Il manquait plus que ce Marius apparaissait, et c'en était fini de mes chakra.

- Tombe dans les bras de qui tu veux Judith, je me suis rien permis au Laos!

0

RP posté le

Maxime lâcha Judith et recula de quelques pas, surpris par la réaction de Sully... Il avait beau être sacrément ivre, il n'avait pas envie de s'immiscer dans leurs disputes de couple. Discrètement, il retourna dans l'appartement.
La suédoise était d'autant plus surprise par la réponse du jeune homme... Non, à vrai dire, elle n'était pas surprise mais plutôt énervée à présent. Alors soudain, elle explosa :

-Tu me dégoûtes Sully, tu me juges sans rien savoir ! Tu me prends pour quelqu'un que je ne suis pas !

Elle le regardait de haut étant donné qu'il était plusieurs marches plus bas (pour une fois qu'elle pouvait faire cela...), le foudroyant de son regard devenu sombre.

-Dégage de mon appartement puisque tu t'en branles de moi !
0

RP posté le


-Tu me dégoûtes Sully, tu me juges sans rien savoir ! Tu me prends pour quelqu'un que je ne suis pas ! Dégage de mon appartement puisque tu t'en branles de moi !

La réaction de la jeune femme me destabilisa mais je ne comptais pas lacher la corde aussi facilement.

- Je te signale que tu m'as jugé la première.. Contrairement à toi, je ne t'ai pas mis d'étiquette et je me suis pas barré comme une voleur par la fenêtre des chiottes. Alors excuse-moi de douter de toi, et de tous ceux qui t'entourent!

Il avait haussé le ton et étonnement cela lui faisait du bien de cracher ce moment. Il ne s'en remettait pas et ne s'en remettra jamais. Entre nous, c'est le seul argument qu'il a contre elle. C'est petit, on peut le dire.

Sans plus de cérémonie, il descendit le reste des marches. Son corps battait à tout rompre. Ses tempes le faisaient souffrir.


0

RP posté le

Judith n'arrivait pas à y croire... Elle aurait voulu le gifler lorsqu'il remit sa faute sur la table. Elle s'était excusée maintes fois et il osait lui reparler de cet événement ?
Elle resta silencieuse puis finit par lui crier, alors qu'il descendait les escaliers :

-N'essaie pas de retourner la situation en ta faveur !

Elle retourna alors dans son appartement, au cœur de la fête. Devant ses amis, elle prétendit que tout allait bien mais c'était loin d'être le cas. Elle avait rêvé de retrouvailles idylliques et l'opposé s'était produit. Alors, pour oublier sa peine, elle but... jusqu'à se retrouver dans un état pitoyable. Et pourtant, elle n'entreprit rien avec Marius ou avec qui que ce soit.
1
Soreaas
Soreaas a commenté :
Scène terminée?
Publié Thu, 08 Aug 2019 17:41:53 +0200
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>