La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Under Paris Skies

Scène libre : À la recherche du temps perdu

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Jeudi soir, la fête des étudiants est déjà bien entamée partout en ville. Apparemment, c'est une mode très française qui me perturbait un peu et dont je préférais rester sagement à l'écart. J'étais venu à Paris pour prendre des vacances, mais mon dernier livre emporté m'avait lâché dans l'avion et je cherchais un endroit où trouver de quoi lire en anglais, et malgré le nombre de boutiques dans la ville je n'avais pas trouvé de librairie étrangère. Or, mon niveau de français était bien trop insuffisant pour que je me permette de lire n'importe quel livre dans cette langue.

Alors, j'avais eu la brillante idée de me rendre à la bibliothèque de la fac juste à côté de mon hôtel. Boris n'était pas venu ; en fait, il dormait profondément quand j'étais parti, et je ne désirais pas passer l'entièreté de mes vacances avec une telle bombe à retardement sur le dos. Mais au moins il était bien pratique quand je cherchais de quoi planer.

Ainsi donc, la bibliothèque : grand bâtiment dans un style années quarante, des milliards d'étalages de livres et une hauteur de plafond phénoménale. Je décidai que j'appréciais l'endroit. Flânant au hasard au milieu des étagères, je me mis à chercher le rayon littérature étrangère.

1
Amarysis
Amarysis a commenté :
Je t'ai suivi du coup je sais pas si tu est actif ou pas x)
Publié Fri, 09 Aug 2019 23:32:25 +0200

RP posté le

Kamila avait accepté de garder la bibliothèque ce soir la, en effet l'étudiante qui gardait un œil sur le lieu de nuit avait demandé à être remplacée tous les jeudis. Sûrement pour aller faire la fête. Dépourvue d'amis et d'argent Kamila se rendait donc tous les jeudis à la bibliothèque à la place de sa camarade.

Elle était en train de repondre à des mails en tout genre quand elle entendit quelqu'un rentrer. Elle pensa : " Je pensais vraiment etre la seule à traîner la un jeudi soir... Bon, faut faire le job..."

Elle se leva mais elle n'apercut personne, sa voix qui était petite, devait porter suffisamment dans cette pièce.

- Il y a quelqu'un ? Hum... Bonsoir ! Je peux vous aider peut être ?

Elle était debout derrière le comptoir non loin des ordinateurs et de l'entrée, elle tremblait légèrement, il n'y avait jamais personne et elle était si superstitieuse...
0

RP posté le

Le shot de pénicilline qu'on s'était pris avec Boris faisait toujours effet ; je marchais sur du coton, le nez en l'air, avec l'impression agréable de n'être qu'à moitié présent, une partie rêve et une partie réalité. Oui, la bibliothèque était vraiment magnifique. J'étais tombé au niveau des livres de philosophie et lisais en plissant les yeux les titres incompréhensibles, mais à l'auteur bien connu et détesté, Sigmund Freud. Fort peu transporté par la philosophie (le souvenir de nos cours à Vegas me fit sourire tout seul) j'ai continué à traîner des pieds au milieu des étalages pour sursauter brusquement lorsqu'une voix s'éleva dans le silence parfait. Du français. Bien sûr, du français, Théo, t'es con ou quoi, on est en France.

J'ai rassemblé toute ma concentration pour calmer les battements de mon cœur et avancer la tête entre deux rangées de livres, pour apercevoir une jeune femme, les cheveux de gais longs et légèrement ondulés, un petit visage en cœur. Elle ne semblait guère sûre d'elle, et comme je ne croyais pas trop en mes talents en français, j'ai articulé quelques mots à mi-voix, mes paroles s'envolant jusqu'au plafond.

- Hum, hello, bonjour. Je cherche... hum, je cherche littérature anglaise.

0

RP posté le

La jeune femme passa nerveusement une main dans ses cheveux en souriant timidement... Elle était envahie par la panique et ce qui lui manquait dans l'instant, c'était un petard, juste histoire d'être un peu plus détendue, aussi détendue que lui.

- Oh... You want to speak English ? I think I can make the job....

Elle s'approcha et Elle lui tendit la main comme pour le saluer. Elle voulait se présenter à lui mais la peur envahit son corps et elle se sentit vite intimidée par l'homme face à elle et... S'efforçant de sourire, elle ne put s'empêcher de rougir...

- I'm Kamila...

Elle ne jugeait pas bon de dire son nom de famille car elle ne voulait pas que l'on s'exclame "mais vous êtes là mannequin la !"
0

RP posté le

Alors que je me dépatouillais dans mon esprit, tournant et retournant une phrase que j'espérais correcte, cette fille me sauva la vie en changeant la langue pour l'anglais. J'ai eu un léger soupire, qui aurait pu signifier n'importe quoi, et qui était là l'expression de ma tranquillité.

- Yes, ma'am, english is perfect.

J'appréciai la main dans la mienne, bien plus à l'aise qu'à chaque fois qu'il me fallait faire la bise à qui que ce soit, contact bizarre et vaguement désagréable. J'ai souri, d'un sourire détendu de camé, ne cherchant même pas à cacher que je planais un peu. Un peu ? Quelle idée stupide d'aller à la bibliothèque, mais j'avais vraiment envie de lire un peu.

- Hello Kamila, I am Theodore Decker. I'm looking for english literature.

Même si elle avait donné son nom de famille, il était très probable que je ne reconnaisse pas le nom.

0

RP posté le

Une fois les présentations faites donc, la jeune femme lui fit signe de la suivre. Elle traversa littéralement l'entièreté de la bibliothèque et ils se retrouvèrent vite à l'opposé de leur point de rencontre. Dans le fond de la bibliothèque, on y trouvait livres plus anciens, plus "rares", un peu plus de poussière et moins de lumière. Sur la droite, c'était la dernière rangée, une grande étagère en bois de bouleau, marron légèrement mal cirée arborait l'inscription "Littérature Anglaise".

- And ...

Elle marchait devant lui et subitement elle s'arrêta et se retourna. Elle est s'etait pas rendue compte qu'en faisant ca elle ne donnait pas la possibilité au jeune homme de s'arrêter comme il le fallait alors elle lui fonça dedans comme une idiote et elle recula puis se cogna à la fameuse étagère dont tous les ouvrages finirent à terre.
1
Amarysis
Amarysis a commenté :
Voici super maladroite !
Publié Sat, 10 Aug 2019 16:29:35 +0200

RP posté le

J'observais les vernis des étagères qui se voulaient plus jolies que le bois brute et qui, finalement, n'était rien de plus qu'une grande faute de goût. Après tout, j'en connaissais un rayon sur les meubles anciens. Ceux-là étaient des reproductions grossières, mais au fur et à mesure que l'on s'approchait du fond de la bibliothèque, on retrouvait l'éclat du bois de l'époque, bien plus beau à mes yeux. Même les livres portaient la marque du temps, tout en restant bien cirés et entretenus, jusqu'à n'être que des tas de papiers en bout de vie.

- That's a really lovely libr- aies-je dit avant de lui foncer dedans.

J'ai mis quelques secondes à comprendre ce qui se passait, quand la fille se prit une étagère dans la hanche et les ouvrages se répandirent sur le sol en faisant un barouffe intense au au milieu de cette bibliothèque siencieuse.

- Oh God, are you okay ? aies-je demandé en arquant un sourcil.

0

RP posté le

La demoiselle était devenue rouge comme une tomate, on peut dire qu'elle avait eu de la chance meme si elle avait extrêmement mal à la hanche, d'ailleurs elle posa une main sur celle ci de manière instinctive et elle essaya de se retenir de pleurer.

- Actually.. I .. I dont know if I am okay..

La douleur était plutôt intense en fait, et Kamila n'avait pas du tout l'habitude de prendre des coups. N'importe lesquels. Apres une forte retenue elle laissa quelques larmes s'échapper et couler sur ses petites joues.

- Hum... S... So... I'm sorry...

Elle utilisait les manches de son beau chemisier en soie afin de s'essuyer les joues, sur le coup elle avait une allure de petite fille, une enfant.
0

RP posté le

Plus que désemparé devant cette jeune fille en peine, j'ai tout d'abord passé une main dans ma nuque, regardant discrètement autour de moi pour voir si quelqu'un alentour les avaient vu, mais il n'y avait personne. À la manière de Mr. Barbour (c'était lui qui m'avait appris à parler aux ladies, offrant du vin blanc et des chocolats) j'ai appuyé ma main contre son poignet, tout en restant à distance prudente pour ne pas l'effrayer.

- Do you want me to call someone ?

Ce fut à peu près à cet instant qu'elle se mit à pleurer. J'ai sorti un mouchoir (miraculeusement propre) de ma poche et le lui tendit.

- What can I do ?

0

RP posté le

Kamila saisit doucement le mouchoir en question et elle le remercia. Elle regardait le jeune homme en souriant timidement.

- It's okay i think... But... Actually, i don't know... I don't want to disturb you but... Can you just bring me back to My home after ..?

Kamila ne se sentait jamais en sécurité le soir, et sur ce coup la, elle savait qu'elle ne pourrait rien faire si elle avait un probleme. Sa hanche était douloureuse et rapidement, malgré la douleur elle se lit à ramasser les ouvrages qui étaient tombés et elle les remettait en ordre. Sa respiration était haletante par la faute du stress. Elle était stressée aussi honteuse face à ce jeune homme qui pourtant ne lui mettait aucune pression. En même temps, elle ne parlait jamais à personne alors elle avait vite fait d'être intimidée.
0

RP posté le

J'ai failli rétorquer que je n'étais certainement pas la personne la plus fiable pour la raccompagner (après tout, Boris et moi étions de grossiers personnages, et vu comme je planais, je n'allais sans doute pas réussir à retrouver mon chemin après l'avoir raccompagné) mais j'ai préféré me taire en servant le sourire que j'offre d'habitude à mes clients.

J'ai fini par remarquer que la fille en face de moi était très belle. Beauté française, peut-être ? Je n'en savais rien, mais cette fille-là était tout bonnement magnifique. Dans un coin de mon esprit, j'ai pensé à Kitsey, et j'ai secoué la tête pour me la sortir de mes pensées. J'ai encore hésité une autre minute. Après tout, je ne connaissais cette fille ni d'Adam ni d'Eve, et j'avais déjà oublié son prénom. Mais elle semblait fragile et bienveillante, et j'étais assez défoncé pour penser qu'après tout, une balade dans Paris pouvait être sympa.

- Hum, yeah, yeah I can, where do you live ?

Je ne voulais pas prendre le métro, qui avait tendance à réveiller mon anxiété et mon stress post-traumatique de manière affolante.

0

RP posté le

- I live in a little apartment not so far, we just have to walk 5 minutes. In fact... There is always weird people around here and ... I'm afraid ...

Kamila se mit a rougir. Elle était légèrement nerveuse en effet. Elle finit rapidement de ranger les livres puis elle pointa du doigt l'étagère, utilisant l'autre main pour se tenir la hanche.

- I forgot, your book, choose one... And...

L'anglais de la jeune femme n'étant pas parfait elle reprit sur du français afin d'expliquer le système d'emprunt de livre dans cette bibliothèque.

- Les livres ici doivent être empruntés par des étudiants et ... J'imagine que vous n'étudiez pas ici alors je vous propose de faire l'emprunt à mon nom et je le rapporterai pour vous quand vous l'aurez fini ... ? Sorry i dont know if you understood what I am sayin...
0

RP posté le

Des gens louches ? Comme toutes les villes du monde, ma grande ! Les rues de Paris sont peu sûres, mais quand même, on était au milieu de l'après-midi, pas de quoi s'inquiéter. Néanmoins, pour avoir déjà trainé dans certaines rues de nuit et failli me faire empaler par un type bourré et agressive, je comprenais. Galant, je fis un geste vers les livres qu'elle tenait toujours contre elle comme s'ils avaient le pouvoir de la protéger d'un quelconque agresseur et me mis à les remettre dans les étagères. La poussière menaçait de me faire éternuer, aussi restai-je quelques secondes avec un doigt sous le nez, concentré à ne pas éternuer.

- Oh yeah, a book right.

Gêné, je lui ai tourné le dos pour faire semblant d'inspecter les étagères, mais la présence de la fille me troublait. J'ai pris quelque chose au hasard dans l'étalage, l'ai retourné entre mes mains (un manuel sur les plantes du jardin) et l'ai glissé dans mon sac sans même y faire attention. Ce ne fut que lorsqu'elle me rappela à l'ordre que je me suis souvenu que je n'étais pas élève ici. J'ai un peu galéré à comprendre sa phrase, mais j'avais saisi le gros. De mon meilleur français et sourire, je lui tendis le livre.

- Oui, d'accord. Je n'étudie pas ici. Merci.

0

RP posté le

Elle saisit le livre sans faire attention à la couverture, elle s'avança alors à nouveau vers l'entrée de la bibliothèque afin d'enregistrer l'emprunt en lui faisant signe de la suivre à nouveau.
En marchant, elle finit par s'attarder sur la couverture du livre... Un manuel sur les plantes du jardin. Kamila etait légèrement perplexe mais elle ne montra rien, une fois à l'entrée de la bibliothèque elle passa derrière le comptoir et elle enregistra l'emprunt à son nom "Kamila Killa". Elle lui tendit alors le livre un sourire timide accroché au visage.

- Tiens, c'est pour toi. Tu pense à me le rapporter ? Si tu veux tomber sur moi, je suis là seulement les jeudis soirs comme celui ci.

Kamila se mordilla la lèvre.

- Sorry ... For the French ...

Elle pris les clés de la bibliothèque et elle éteignit l'ordinateur.

- You need something else here ?
0

RP posté le

Je la remerciai à mi-voix, trop embarrassé par mon manuel de jardin pour dire quoi que ce soit d'autre, et ne tiquait que lorsque la fille lui parla de ses horaires.

- Oh yes, oui, jeudi, d'accord.

J'ai souri en hochant la tête comme un abruti et récupérai le livre, glissé dans mon sac. Je la regardai finir de fermer le lieu, les clefs, les stores, tout le monde a tout ? avant de la suivre à l'extérieur, heureux d'avoir trouvé quelqu'un qui connaissait l'anglais et étrangement perturbé par la tournure que prenaient les événements.

- Hum, no, I'm fine, thank you.

Un dernier regard à l'intérieur, un tour de clef, et nous étions dehors. Je piochai une cigarette dans ma poche, pas certain d'avoir droit de l'allumer ici.

0

RP posté le

Kamila sortit de son paquet de Camel 100s, un joint, un pur de beuh, parfaitement bien roulé, elle l'alluma assez precipitemment. Elle passa son feu au jeune homme instinctivement, l'ayant vu sortir une cigarette de son paquet.

- Yes i know, smoking joints is bad and forbidden...

Kamila etait gênée à l'idée d'allumer un joint devant une personne qu'elle venait de rencontrer. Elle tira malgré tout quelques barres assez conséquentes sur celui ci, tout ceci en entamant une marche dans les rues sombres de Paris. Elle regardait parfois le jeune homme du coin de l'œil les joues légèrement rouges. Il etait intimidant pour elle car il etait plus grand, mais aussi de part sa prestance.
0

RP posté le

J'ai été assez surpris de la voir sortir un joint de son paquet de Camel, du genre le truc que fument les rasta dans les parcs la nuit et eus un petit rire sarcastique en l'entendant parler.

- Don't worry, I'm not the one who's gonna tell you it's bad.

Je préférai ne pas trop m'étendre sur le sujet, mais c'était vrai. Après tout, le cannabis était peut-être la chose la plus saine que je consommais. Si on laissait de côté les opiacés que j'avalais comme des bonbons, ces derniers temps j'avais pris l'habitude de sniffer tout un tas d'héroïne avec Boris (chose que je ne me permettais pas avant, ou du moins pas autant, mais les choses avaient pas mal dérapé ces dernières semaines. Boris savait me convaincre : "Allez, Potter, c'est les vacances !")

0

RP posté le

Elle sourit légèrement à ces mots, en effet elle avait bien vu que la dure c'était son truc. Elle marchait en boitant légèrement, sa hanche était réellement douloureuse. Elle continuait de fumer sur le trajet.

- Are you taking drugs ?

Cette question n'était pas anodine, elle savait pertinemment que le jeune homme se droguait, tout comme elle mais elle voulait savoir quels étaient ses vices. Enfin, on a tous des drogues favorites.
Elle, son truc c'était la cocaïne et le speed. Chez elle, elle en a toujours. Elle prend aussi régulièrement de la ketamine, la drogue du cheval, et elle aime les psychotropes genre, Lsd, champis. Le reste elle y a déjà touché mais Kamila à ses préférences on va dire.

Ils allaient vite arriver au domicile de la jeune femme et, on ne sait pourquoi, elle songeait à l'inviter à entrer.
0

RP posté le

La question me gênait. Je ne suis pas quelqu'un de très expensif, surtout sur un sujet délicat comme celui-ci. En effet, pour les gens qui se droguaient, il était limpide que moi aussi étais dans ce cas (combien de jeunes clients dans le vent avaient capté ma certaine latence, mon air un peu détaché, mes pupilles dilatées ?) mais avec une inconnue ? À qui je venais d'emprunter un livre de jardinage ? J'ai joué la sécurité, un léger sourire aux lèvres.

- Are you ?

Maintenant que j'y faisais attention, elle avait bien l'air d'une personne dans le même cas que moi Non pas que l'on puisse ranger les gens dans des cases aussi facilement, mais certains signes ne trompaient pas. Pourtant, je suis assez mauvais pour remarquer cela.

0

RP posté le

La jeune femme lui tendit le joint et elle le regarda du coin de l'œil en souriant.

- You know... I am taking a lot of drugs...

Elle n'en dit pas plus car le joint qu'elle le lui offrait et son sourire malicieux en disait long. Elle ne savait pas si il la repousserait en tant que femme car elle se droguait. Les hommes en France n'aimaient pas qu'une femme se deogue ou qu'elle fume. Ils aimaient l'inégalité, et ... Mince, Kamila etait elle attirée par la personne en face d'elle ? C'est une choses étonnantes puisque habituellement elle n'aime personne. Enfin, faut croire qu'elle aime le jardinage elle aussi.
0

RP posté le

Voilà, les choses dérivaient en confessions intimes. J'ai attrapé le joint entre deux doigts et la remerciai entre deux panaches de fumée. Un bien fou, voilà ce que cela faisait. J'ai souri à-travers la fumée. Pas mal de drogues, alors. C'est drôle. Après tout, je n'avais presque aucun ami qui était clean. Les drogués traînent avec les drogués, il n'y avait pas d'exception à cette règle.

- Yeah, me too. What do you take ?

Je n'étais plus gêné, plus mal à l'aise, et j'avançais en grandes enjambées détendues, les mains dans les poches de mon costume. Le ciel commençait à se couvrir et l'orage allait bientôt arriver.

0

RP posté le

La jeune femme lui sourit et lui donne son briquet.

- Speed, Cocaïn, LSD, Ketamine, sorry i dont know the english names of the drugs but as you can see, i like drugs.

Elle se mit à rire doucement quand un grondement se fit entendre.

- Fait chier !

La pluie se mit à tomber avec violence. Il pleuvait maintenant des cordes sur les têtes de nos deux protagonistes. Kamila qui connaissait bien le quartier qui etait le sien attrapa doucement la main du jeune homme et elle l'entraîna vers de grands buildings. Elle s'empressa d'ouvrir la porte de l'un des immeubles et elle entraîna le jeune homme a l'intérieur.

- Hum... Sorry about that, i live here and ... I think you should stay for a while...

Elle se rendit compte qu'elle lui tenait encore la main alors elle la lacha en rougissant fortement. Evidemment elle s'excusa et elle l'invita à prendre l'ascenseur avec elle.
0

RP posté le

Je l'écoutais parler, en proie à mes propres pensées. Autant de substances que j'avais goûté avec Boris quand nous habitions à Vegas, des drogues récréatives, des hallucinogènes, beaucoup d'amusement et peu d'attention aux quantités avalées. Ce jour-là, à Paris, j'avais vingt-sept ans, et même si je faisais bien plus jeune, j'avais abandonné l'amusement de ces drogues pour plonger dans la vie d'addict, toujours à attendre sa dose, les crises de manque et d'angoisse, les sueurs froides, et tout un tas de choses peu agréables. J'ia haussé les épaules à sa réponse.

- I see. I usually do cocaïn during parties, but maybe not so much now.

Ce n'était qu'une partie de la vérité, aussi continuai-je à marche d'un pas élastique dans une direction inconnue, quand il se mit brusquement à pleuvoir. J'ai juré à mi-voix, mes chaussures n'étant absolument pas adaptées pour les temps humides. Déjà, je sentais mes chaussettes s'humidifier. Ma main dans la sienne, drôle de chose, je la suivais à l'intérieur, dans les couloirs.

- I guess I can stand ten minutes until it stops raining, yeah, thank you.

0

RP posté le

Elle entra dans l'ascenseur et elle appuya sur le 18, le dernier étage. Son appartement etait le seul duplex de l'immeuble et c'était aussi le plus grand. Le prix ? Vous croyez que les 3jobs c'est pourquoi ?
Une fois en haut, elle ouvrait la porte de sa demeure et fit entrer le jeune homme. Le lieu etait spacieux et moderne, plutôt propre même si le désordre est présent. En effet sur la table basse du salon, l'attirail parfait du toxicomane, garrot, pailles, cuillères, seringues, différentes drogues littéralement étalées, et étonnement, sur le sol, des sous vêtements roses. Sûrement un trip sous md qui a pris une drole de tournure.

Elle s'empressa de ramasser ses sous vêtements dans l'incompréhension, et elle invita le jeune homme a s'asseoir dans le canapé. Elle alla prendre des serviettes et elle en donna une au jeune homme.

- You are wet as fuck...

Elle commença à se sécher les cheveux à l'aide d'une serviette en riant.

- That place is a mess, i don't know what i did last night and the worst thing is that i was alone...
0

RP posté le

J'avais à de nombreuses reprises acheté de la drogue dans de drôles de situations, entrant dans les appartements de camés qui avaient leur propre définition du rangement, aussi n'eus-je pas à me fabriquer un visage impassible en entrant dans son loft. L'intérieur était moderne et propre, un peu en bordel, mais rien de terriblement surprenant. J'ai enlevé mes chaussures trempées et les aies déposé à côté d'un radiateur. Je remerciai la fille pour la serviette et entrepris de sécher mes cheveux.

- Thank you. This weather is crazy, have you seen how suddenly it began raining ?

Le bordel ? Je faisais semblant de ne pas le voir et acceptai de m'asseoir dans son canapé, d'un rare confort.

- It's okay.

Putain, toute cette drogue. C'était Boris qui allait se mordre les doigts de ne pas m'avoir accompagné et d'avoir dormi toute la journée.

0

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

RP posté le

En parfait gentleman, je détournai les yeux en voyant qu'elle ne prenait pas la peine de fermer la porte. Sans y faire attention, j'ai enlevé ma veste de costume et l'ai mis à sécher sur une chaise. Putain, mon meilleur costume, fait chier.

La fille revint de la salle de bain et ouvrit un grand placard qui offrit à mes yeux toute une collection de bouteilles de qualité, disposées avec soin les unes contre les autres. Je voulais lui demander cet alcool bizarre que les potes mafieux de Boris boivent et que j'adorais, mais j'avais perdu le nom et ne parvenais pas à me concentrer suffisamment pour retrouver l'appellation.

- I'd like some Vodka too, thank you.

J'ai observé tout ce nécessaire à planer (l'appartement que je partageais avec Boris avait exactement la même tête, la même table basse pleine de substances, le même canapé jonché de coussins) et me suis demandé si c'était une bonne idée de se faire un trip sur le canapé d'une inconnue, mais j'en avais grandement envie. Après tout, que pourra-t-elle me faire ? J'étais plus grand qu'elle, plus fort et certainement plus résistant à la drogue en vue de mon gabarit et de l'habitude, mais sur ce dernier point je pouvais me tromper.

- I'll take somethig if you take something, aies-je dit avec un sourire charmeur.

0

RP posté le

La jeune femme lui servit un verre de vodka et le déposa sur la table. Elle déposa une bouteille de jus d'orange frais sur celle ci.

Apres ca elle s'installa à son tour sur le canapé et elle dillua sa vodka dans de l'orange.

- What do you want to take ?

Elle, opta pour un mélange assez bizzare et peut être meme dangereux, en effet en attendant la réponse du jeune homme, elle prit un sachet rempli de cristaux transparents, des cristaux de mdma. Elle en mit une dose plutôt correcte dans une feuille à rouler qu'elle avala avec son verre de vodka et la seconde d'après, elle était en train de gratter son caillou de coke au dessus d'un plateau afin de se préparer un rail.
0

RP posté le

Assis comme un idiot avec mon verre de Vodka dans les mains que je me mis à siroter tranquillement, je l'observai se servir avec des gestes experts et me demandai comment j'avais pu terminer là alors qu'au départ, je cherchais seulement un bon roman de gare à lire au lit. Une autre pensée pour Boris et je me penchai sur la table, analysant ce que j'y voyais. J'avais bien envie de me laisser tenter par un petit rail, histoire de me mettre de bonne humeur (j'avais toujours envie d'un peu de cocaïne quand je buvais) maintenant que je sentais le coussin agréable des Oxycotins disparaître. La possibilité d'une rude redescente avec autre chose de plus fort ne me tentais pas, alors j'attendis poliment qu'elle ai fini pour me servir.

- Some cocaïn would be nice. What is that ? aies-je demandé en montrant la mdma.

Je vivais dans un monde d'opiacé et de dérivés de médicaments peu recommandés, et les drogues de ce genre, je ne connaissais pas vraiment. Néanmoins, je pensais souvent switcher vers quelque chose de moins cher, car mes précieux cachets me coûtaient des milliers de dollars toutes les quelques semaines et maintenant que je ne travaillais plus vraiment avec Hobie (du moins que j'avais arrêté mes escroqueries) je n'avais plus autant de liquide à dépenser.

0

RP posté le

Elle posa le caillou de cocaine devant le jeune homme et elle traça a l'aide d'une paille son rail de coke.
Elle prit alors le petit Pochon de mdma et elle regarda le jeune homme en souriant, un sourire détendu et qui paraissait charmeur... Bizarre.

- Mdma, Extasy, some of my friends called this one "the drug of love", it makes you feel in love with yourself and with the entire world. What you feel is a bit complicated to explain but this drug is ... Just ... Wow !

Les pupilles de la jeune femme se mirent à se dilater, c'est que c'était rapide des fois. Elle se tourna complètement en direction du jeune homme et elle ouvrit le pochon.

- T'es partant ?
0

RP posté le

Sûr, sûr, cette fille était belle. Faudrait-il que j'ose lui faire répéter son prénom. Pour l'instant, je profite du moment, l'étrangeté mais aussi l'agréable. De l'extasie, bien sûr. Je ne l'avais jamais vu sous cette forme, mais je connaissais bien, pour en avoir pris à plusieurs reprises. Je me souvenais à peine de ce que cela faisait. Etais-je partant ? Bien entendu.

- Yeah, of course. I took that several times. It's great.

Finalement, j'avais dit que je ne voulais pas de trip trop fort, mais ma volonté était rangée au placard et je m'en fichais, aussi lui pris-je le pochon des mains pour me servir, un sourire aux lèvres, pensant à la beauté du monde qui ne fera que se décupler.

C'était plutôt fort, je n'eus pas à attendre longtemps que les effets arrivent. Installé confortablement dans le canapé, ayant abandonné la coke à son sort, je fixais le plafond.

1
Amarysis
Amarysis a commenté :
Désolée pour le temps j'ai pas eu la notif ;-;
Publié Tue, 13 Aug 2019 16:03:46 +0200

RP posté le

Kamila elle etait en train de littéralement décoller, elle joua avec ses cheveux en fixant le pot plein de beuh pendant au moins 5minutes puis, elle tapota l'épaule du jeune homme.

- Kamila, is going to roll a joint, do you want, to roll a joint ?

Elle parlait d'elle à la 3eme personne car cela la faisait beaucoup rire, elle avait seulement tapoté son épaule mais elle garda sa main sur celle si un moment avant de réaliser qu'elle était presque en train de la lui caresser, elle retira alors sa main de son épaule en se mordillant la lèvre, gênée et elle sortit une feuille slim et une de ses têtes de beuh. Elle l'a passa au grinder et elle fabriqua un filtre en carton. Elle roula donc son joint, les joues extrêmement rouges à cause de la chaleur que provoquait la mdma ainsi que la gêne.
Elle alluma rapidement son joint et elle posa le cendrier sur ses cuisses dans le canapé pour éviter de se redresser pour centrer sur la table.
0

RP posté le

Kamila, oui, c'était cela. Joli prénom, pas vraiment français (me semblait-il). L'extasy me faisait décoller. Une main sur le front, je voyais la pièce s'agrandir brusquement pour laisser mon amour s'y lover. La main de la fille sur la mienne, un grand sourire sur le visage, je me suis tourné vers elle.

- Wow, it's been ages since I did that. Wow.

Je l'observai rouler avec son air tranquille et gêné, es joues rouges, ses cheveux bruns en cascade sur ses épaules. Je pris un instant pour observer la beauté de l'appartement. Certainement était-elle plutôt friquée. J'essayai de deviner d'où elle tirait sa richesse.

0

RP posté le

Son corps etait à présent léger, léger comme un nuage, elle se laissa légèrement aller et elle s'enfonça un peu plus dans le canapé laissant tomber sa tete en arrière. Elle passa le joint à sa gauche, là où etait installé le jeune homme.

- I'm high as fuck...

Elle passa une main dans ses cheveux et elle sourit au jeune homme.

- That place is awesome hm ? At school people hate me cause i look rich as fuck but, i have 4 jobs actually, alle the things that i am wearing are gifts cause i am a model and they are offering me things that i wear during shootings. Once a girl pushed me and say that i was a bitch, that was ta school, i don't like France. People like to judge and to be bad with people.

Elle rougit et se tut subitement, en effet l'exta sa poussait les gens à raconter des choses sans réfléchir et sa pousse à exprimer ses sentiments.
0

RP posté le

J'étais dans mon élément. Lentement, j'ai pris le joint pour tirer dessus, un grand sourire sur le visage qui refusait de s'effacer. Qu'on était bien, ici, loin du travail, loin du stress de New-York, loin des conneries du monde, dans un micro-climat agréable et sûr.

- Four jobs ? That's a lot. But I guess people are all the same, here or America,it's all the same. There's douchebags everywhere.

Je me sentais philosophe, mais les mots remontaient dans mon esprit comme des bulles à la surface d'un verre de limonade.

- The first time I did extasie it was with my friend Boris, we took it in my room in Vegas, and we spent the best part of the trip helping Xandra with the drying clothes in the garage. What a waist of time.

0

RP posté le

Elle rit doucement et pendant un moment, son histoire l'avait beaucoup amusée, fixant le plafond, la jeune femme resta ensuite silencieuse un petit moment.

- I was thinking about showing you my room, there is somethings really interesting inside but, it's upstairs and I don't want to get up right now. But... If you are motivated we can.

Elle lui sourit à nouveau, la chambre de la demoiselle était assez spéciale et, pouvoir y être installé lorsqu'on est sous exta c'est comme une bénédiction.
Boris ? Xandra ? Peut être des amis à lui.

- Boris and Xandra are some friends ?
0

RP posté le

Tout de suite, j'imaginais de drôles de choses dans cette chambre. Kamila était une fille étrange. J'aime à croire que je suis quelqu'un de perspicace, et de manière générale je ne suis pas mauvais pour lire les gens, mais cette fille n'entrait dans aucune case. Drôle de demoiselle, spontanée et sensible. Et encore, nous n'avions pas beaucoup discuté ensemble.

- In your room ? Oh yeah, why not. But not now, aren't we fine here ?

Penser à Xandra après toutes ces années me faisait un effet désagréable, comme un arrière goût dans la gorge.

- Boris is my best friend. Xandra - I mean, she wanted to me called Xandra but her name is Sandra, what a dumb thing to do - she was my father's girlfriend back at when I lived near Las Vegas.

0

RP posté le

Elle lui sourit pendant tout le long de son discours et elle buvait ses paroles meme si ce qu'il disait etait enfait simple. Lorsqu'elle l'entendit parler de belle mère son visage changea subitement. Elle n'en avait pourtant jamais eu mais elle n'aimait pas ca, c'était une inconnue qui venait prendre une certaine place dans la vie de ton père et en général c'était peu favorable pour l'enfant.

- Damn ! My parents are still together even if my father is an ass hole. In fact he is cheating on my mother since a lot of time and the worst thing is that she know about it. That's the reason why I leave my parents in Asia.

Elle paraissait triste lorsqu'elle parlait. Mais elle fut vite déconcentrée par la chaleur qui devenait étouffante. Elle brancha alors le ventilateur en se redressant à peine et elle l'alluma, il etait toujours près du canapé.
0

RP posté le

Le regard dans le vague, je pensais à mon père, ce model auquel, je m'étais rendu compte avce dégoût, je ressemblais de plus en plus en vieillissant. Les yeux collés au mur, je n'ai pas contenu la rancune dans ma voix.

- My father was an asshole too. Actually, he was the worst father i could have wished to have, but I guess I didn't have the choice, somehow.

Soudain, je captai l'information dans un instant d'éveil.

- So you come from Asia ? Where exactly ?

0

RP posté le

Elle alluma une cigarette et elle lui sourit.

- Im from Korea, in fact my father is French and my mother is Korean.

Elle se leva du canapé et elle alla chercher de l'eau dans le frigo, on la voyait faire étant donné que la cuisine était ouverte sur le salon. Elle se servit un grand verre d'eau et le but cul sec.

- T'as soif ?

Elle brandit la bouteille en souriant, un sourire paraissant plutot idiot.
0

RP posté le

J'ai allumé une cigarette en miroir, renfrogné dans le canapé ; parler de mon père m'avait mis de mauvaise humeur, mais grace à la drogue je ne m'en rendais même pas compte. J'ai souri aussi, un sourire légèrement illuminé, heureux de ma place dans le monde. Si j'avais soif ? Je mourrais de soif. Attrapant la bouteille d'une main, faisant glisser ma cigarette dans le cendrier pour faire tomber la cendre, je la remerciai.

- Merci, merci. God, I didn't remember that water taste that good.

Un rire décomplexé, puis j'ai repris une gorgée d'eau.

- So what are those four works that you have ? How old are you ?

0

RP posté le

Elle se rassied dans le canapé et sans réaliser, elle s'installa plus près du jeune homme, suffisamment pour que sa cuisse vienne parfois effleurer la sienne.

- Je suis mannequin, j'ai aussi ce truc à la bibliothèque, je fais le ménage dans un théâtre deux fois par semaines et je vends des objets de collection asiatique dans une boutique à Paris parfois pour mon père.

Elle prit la bouteille d'eau et elle joua avec le bouchon et l'étiquette d'une main tout en finissant sa cigarette de l'autre.

- I am 21 years old, and you ? And what are you doing ? I mean.. Your job !
0

RP posté le

Il me manquait des mots de vocabulaire pour comprendre tout ça, mais dans l'ensemble j'avais, ou du moins avais cru, comprendre. Le dernier de ses jobs m'intéressait beaucoup. Une boutique de collections asiatiques pour son père ? Je me suis avancé dans le canapé pour poser le cendrier sur la table basse, me rendant compte de la proximité de Kamila.

- Boutique de collection, what period ? Is it old objects ? I am doing something similar, I'm managing an antique furnitures shop in New-York. I mean, we are two working there, but I take care of the selling. Old objects, very amazing work that my co-worker creates or... you know, makes up.

Je jouais avec une cigarette éteinte, pensant à l'ambiance si particulière de la boutique, le calme, l'odeur de vernis, l'obscurité de l'atelier.

- I'm twenty-seven.

0

RP posté le

Kamila se leva et elle alla chercher un vase dans sa salle à manger, il paraissait ancien, fragile et plutôt cher. Elle le montra au jeune homme, dessus, une peinture noire et dorée, c'était précis et surtout, joli. Le vase était de couleur blanc et il avait une forme plutôt spéciale.

- He is sending objects directly from Asia 2per weeks. That kinds of objects. Me, all I am doing is to cleaning them and restoring when they arrive.

Elle lui laissa le temps d'inspecter l'objet avant de le remettre à sa place.
Elle reviens s'asseoir près du jeune homme a peu près à la meme proximité que la fois d'avant. La mdma présente dans son corps la faisait se sentir bien en présence d'une personne. Elle releva la tête vers lui l'air étonné.

- Twenty seven ? I feel like a baby ... !
0

RP posté le

Mon truc, c'était les meubles, et je n'étais pas bien calé en argenterie ou porcelaine, néanmoins j'en avais vendu quelques unes, alors j'ai pris le vase avec de grandes précautions pour mieux l'observer. L'objet était beau en lui-même, les motifs et sa forme, sa couleur. Je n'y connaissais rien en art asiatique, mais ce vase me plaisait bien. Je l'ai fait tourner dans mes mains pour le voir sous toutes ses coutures avant de le rendre à Kamila.

- That's a nice object. How much are those things usually worth?

À sa remarque sur mon âge, je n'ai pu m'empêcher de sourire. J'avais toujours fait plus jeune que mon âge.

- Yeah, kinda. (petit rire discret) But age doesn't really matter.

0

RP posté le

Installée dans le canapé, Kamila sentit une remontée de Mdma assez violente ce qui l'a perturba a un tel point qu'elle ne peut répondre aux questions de Théodore. Ses joues et une partie de son visage s'empourprerent de rouge et elle se tourna vers lui subitement.

- You are really, nice, and I think that you are ...

Elle se rapprocha du jeune homme a une distance étouffante, en effet elle etait penchée sur lui et leur corps se touchaient. Elle approcha son visage du sien et plus précisément sa bouche de son oreille.

- The other thing i think, is a secret.

Elle sourit et déposé un baiser sur sa joue puis elle se rassoit sans savoir pourquoi ni comment elle avait pu faire cela.
0

RP posté le

J'avais beau être jeté, abasourdi par la drogue, la voir trop près me rendit nerveux. Après tout, on ne se connaissait pas, comment être même sûr qu'elle n'était pas... ma paranoïa s'amusait de mes nerfs. Une espionne du gouvernement ? Quelqu'un engagé par les potes louches de Boris. Mal à l'aise, j'ai lâché un petit rire peu naturel et me suis décalé imperceptiblement sur le canapé.

Ses paroles étaient énigmatiques, peuplées de sous-entendus que j'avais la flemme d'analyser. Aussi, lorsqu'elle posa un baiser sur ma joue, je ne pus m'empêcher de lui dire d'une petite voix :

- I am engaged, you know.

C'était à moitié vrai. Moi et Kitsey étions encore légalement fiancés, même si le mariage n'avait jamais eu lieu et qu'elle me trompait avec un de mes potes d'enfance.

0

RP posté le

Étant capable de ressentir les angoisses du jeune homme, elle se sentit affreusement gênée, certes elle etait attirée par cette homme mais le fait qu'il soit avec quelqu'un rend la situation cocasse.
Le regard porté sur autre chose, les joues rougies elle se contenta de lui repondre.

- Hum ... I ... I ... Think ... I mean well ... Sorry ...

Elle lui répondit d'ailleurs en bégayant et son timbre de voix paraissait fébrile.

0

RP posté le

Sentant la détresse de la jeune fille, je me suis senti désolé, et j'ai attrapé sa main.

- It's okay, don't worry.

La drogue faisait bien son travail et la vérité sortait de ma bouche sans que je le veuille.

- It's a complicated story. Actually, she is sleeping with something else, you know.

0

RP posté le

Elle le regarda en rougissant fortement et elle parut sur les nerfs.

- Mais... If she is, why are you... I mean, i dont think that you are okay but I think that if you can do that to someone you do not have the right to pretend to be someone's girl or boyfriend. If you cheat on your husband this is not a relationship... I don't want to look aggressive but that's my point of view...

Elle regarda sa main en rougissant fortement.
0

RP posté le

J'ai suivi son regard, mal à l'aise, et j'ai haussé les épaules. Je n'avais jamais clamé être un mec droit.

- It's a complex situation, as I told you. Her mother is ill and old, it's great for her to think her daughter is with... (j'ai fortement rougi en détournant le regard) I mean, someone she likes. It's great for her. And Kitsey... I don't know, do I love her ? Our relationship is a great thing for everyone.

Mes paroles ne collaient pas exactement à mes pensées, mais je mettais ça sur le dos de la drogue. J'avais retrouvé mon calme et ne paraissais plus troublé du tout.

0

RP posté le

La jeune femme se sentit légèrement perdue, elle ne comprenait pas ce qu'il voulait vraiment dire et elle ne comprenais pas non plus comment elle devait agir.

- Hum ... Yeah ...

Elle voulait à ce moment ressentir le corps du jeune homme aussi près d'elle possible, et pourtant, ça restait quelque chose qu'elle ne comprenais pas et elle s'attaquait à un terrain inconnu.

- Did you already had sex with someone ?

Elle regretta encore une fois ses paroles car pour détendre l'atmosphère ce n'était peut être pas la bonne question...
0

RP posté le

Il était trop facile de céder aux choses simples et de la penser stupide, aussi ne fis-je aucun commentaire. Après tout, l'anglais n'était pas sa langue, il est difficile de sonner brillant dans une autre langue que sa maternelle. Regardez-moi : à peine trois mots à aligner en français et j'avais l'air d'un idiot. Non pas que je sois quelqu'un de très brillant en premier lieu. Néanmoins, alors que j'avais réussi à me reconstituer un visage après mon embarras, elle en remettait une couche. Je viens de lui dire que j'ai une fiancée, elle croit quoi, que l'on ne fait que se tenir la main ? J'ai lâché un petit rire que je ne voulais pas moqueur, mais qui sonna tel quel.

- Yeah, I mean, I'm basically in a relationship - a dysfunctional one, but still. Why do you ask that ? Did you ?

Je ne savais pas si je tenais tant à entendre la réponse.

0

RP posté le

Elle joua quelques instants avec une de ses mèches de cheveux puis elle leva la tête vers lui.

- No, never. And i don't really know why i am asking, sorry.

Elle parut gênée quelques instants puis elle prit une bouteille d'eau dans laquelle elle but plusieurs gorgées. Ses joues rougissaient encore et on pouvait sentir son coeur s'emballer a travers sa cage thoracique.

0

RP posté le

Elle était très mal à l'aise, je le voyais. Gentiment, aidé par la douce joie de la drogue, j'ai tapoté sa main en cherchant son regard.

- It's okay, I'm sorry, I didn't mean to laugh. Can I have the water ?

C'est fou ce que je pouvais avoir soif. Mais même une fois l'eau dans l'estomac, j'avais encore soif. J'ai pensé bon de me servir une nouvelle Vodka. Je me suis réinstallé sur le canapé et me mis à fixer le plafond d'un air très inspiré.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>