La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Under Paris Skies

Scène libre : À consommer avec modération

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Une semaine s'était écoulée depuis l'agression de Léo. Ce dernier était sorti de l'hôpital et allait de mieux en mieux, même si les traces des coups qu'il avait reçus n'étaient pas encore parties et même si son moral n'était pas toujours au plus haut. Seul un de ses agresseurs avait été retrouvé mais ce qui lui avait été volé avait été indemnisé.

Judith essayait d'être le plus souvent présente pour lui, sans pour autant oublier Sully (même si leur relation "stagnait" un peu).

D'ailleurs, en ce vendredi soir, le jeune homme ne travaillant exceptionnellement pas, ils avaient décidé de sortir ensemble en ville. Ils se promenaient dans les rues, il était aux alentours de 21h.

Soudain, la jeune suédoise repéra un bar où elle n'était jamais allée, elle proposa alors immédiatement :

-Tiens ce bar a l'air sympa, on y va ?

0

RP posté le

Une semaine où j’ai bossé durement. J’ai dû former le bleu plus assidûment afin de pouvoir prendre des vacances. Avec Judith, j’avoue que je m’en suis pas préoccupé, là laissant en paix avec son pote. Je fus surpris qu’elle soit la première à revenir... Nous voilà donc tous les deux, à retenter un rencard. Pourvu que je me prenne pas un autre verre.

- Allez vas-y.

Je salue les différents regards que je croise. Comme indiqué sur la pancarte, je commande deux bières pour entamer la soirée et reviens avec une plancha en guise d’apéritif que Judith a choisi.

- Alors ta semaine demandais Je tout en m’asseyant.
0

RP posté le

Judith s'assit en face de lui puis commença à lui raconter sa semaine dans les grandes lignes.

-Tout d'abord, Léo va un peu mieux, j'ai été à ses côtés cette semaine. Autrement, j'ai été pas mal occupée avec les cours, j'ai eu des exams', j'avais plusieurs projets à rendre...

Elle but une gorgée de sa bière, puis continua :

-Et j'étais très en retard, je l'avoue.

Finalement, elle lui relança la question :

-Et toi ?

0

RP posté le

Tout en écoutant Judith, je sirotais et picorais ça et là.

- Rien d’aussi charge’ que toi. J’ai formé le bleu et préparé ma prochaine destination : je veux visiter le Laos.

Je l’annoncais Fièrement! Cela faisait quelques semaines que ce voyage me trottait dans la tête.

0

RP posté le

Judith sourit en voyant l'air fier de Sully lorsqu'il lui annonça qu'il partait au Laos. Elle s'enthousiasma alors pour lui.

-C'est génial ! Tu partirais quand ?

Elle prenait des bouchées de ce qu'il y avait sur la plancha au fur et à mesure de leur discussion, buvant également sa bière, qui diminuait peu à peu.
0

RP posté le

J’avais déjà fini ma bière que je demandais le cocktail du moment pour fêter mon départ.

- Ahem.. Dans quelques jours... Pour quelques semaines... Tu vas avoir la paix

Annonçais-Je, l’air taquin.
0

RP posté le

Judith finit sa bière, et lorsque Sully lui dit qu'elle "aurait la paix", elle entra dans sa plaisanterie

-C'est bien vrai, je n'attendais que cela ! Je ne t'aurais pas sans arrêt sur le dos.

Elle ricana doucement. En réalité, sa présence lui manquerait sûrement mais elle n'était pas prête de lui avouer. Elle commanda le même cocktail que le jeune homme et leva son verre vers lui.

-A ton voyage au Laos !

0

RP posté le

Je roule des yeux tout en souriant. Clairement, ma relation avec Judith était à l’opposé De celles que j’ai habituellement. Loin du charnel mais surtout basé sur les émotions. Elle entrain de mettre au pas la petite.

- Je sais que tu n’en peux plus de moi, je t’en demande tellement. Je fais une grimace et trinque ensuite à ton repos prochain!
0

RP posté le

Judith se contenta de sourire en coin, puis elle but une gorgée du breuvage alcoolisé, avant d'avouer :

-Mais j'avoue que je serais tout de même jalouse si tu rencontrais une belle laotienne.

Elle fit alors un petite moue triste un peu exagérée, elle attendait de voir la réaction du jeune homme.

0

RP posté le

Je hausse les sourcils. J’etais étonné par sa franchise. Elle m’a prise de court pour une fois. Il me fallut quelques secondes avant de réagir.

- Que veux tu, je suis tellement attirant aussi. Tu trouveras vite mon remplaçant.

J’avoue, si cela devait se produire, je ne saurais pas comment réagir. Est-on en couple? Sommes nous amis? Va falloir éclaircir mon statut. Je ris silencieusement.

- Au pire, je ferais dans la polygamie.

Je lui offre un sourire plein de malice.
0

RP posté le

Judith sourit en coin en entendant la réponse de Sully, monsieur le dieu vivant n'avait pas une faible estime de lui-même à ce qu'elle voyait.

-Je partirais également faire un voyage et je trouverais une autre personne si cela arrive.

En réalité, elle n'avait aucune idée de comment elle réagirait... sûrement très mal.

Elle haussa légèrement un sourcil lorsqu'il évoqua la polygamie.

-Car très peu pour moi la polygamie.

Elle continua de siroter tranquillement sa boisson.

0

RP posté le

Je fis une moue faussement déçu. Mais je percevais un début de réponse concernant ma vie matrimoniale.

- Ah oui mais non, t’es à moi et juste à moi. Je devrais réveiller les Dieux si un autre ose te tourner autour.

Je décide de creuser en ce sens afin de l'entendre clairement de sa bouche. Je sens qu’une bataille s’annonce.
0

RP posté le

Judith sentit ses joues rougirent légèrement lorsqu'il lui dit qu'elle "était à lui". Cependant, elle ne se laissa pas déstabiliser et préféra continuer sur le ton de la plaisanterie :

-Réveiller les dieux et faire abattre la foudre de Zeus sur l'individu qui oserait me tourner autour, c'est cela ?

Elle eut un petit sourire en coin, puis ajouta, un peu plus sérieusement :

-Ton instinct de propriété est impressionnant. Tu aurais donc le droit à la polygamie mais je n'aurais pas le droit d'aller voir ailleurs ?

0

RP posté le

Et la bataille commença. Avec l’alcool qui coule à flot, cela promet d’etre intéressant des deux côtés.

- Non, tous les Dieux nordiques et surtout Odîn.

Je plantais mes yeux dans les siens, me mordant la lèvre supérieur.

- Je ne pourrais supporter que tu te détournes de moi après avoir frôler tes lèvres. Faire trembler la Terre, pour qu’aucun autre puisse les goûter.

Mon sourire s’elargit davantage. J’aime ce côté taquin.

- Ce n’est pas moi qui est émis l’idée que je sorte avec quelqu’un d’autre que toi.

Je hausse les épaules, prenant un air innocent.
0

RP posté le

Cette fois-ci, Judith fût déstabilisée pour de bon par les paroles de Sully... qui étaient certes très exagérées mais qui lui faisaient tout de même se demander si ce n'était pas ce qu'il pensait véritablement.

Il lui fallut plusieurs instants pour "s'en remettre", pour se plonger de nouveau dans l'arène, plus provocatrice que jamais :

-Etant donné que ces dieux-là n'existent pas pour de vrai, tu ne pourras m'empêcher d'aller voir ailleurs.

Elle fit une pause pour appeler le serveur afin qu'il leur apporte deux nouveaux cocktails.

-Mais je n'oublierais pas de te poignarder le cœur pour te punir d'être tombé sous le charme d'une belle laotienne.

0

RP posté le

Je souriais de l’effet escompté : la déstabiliser mais mon binôme ne se laissait pas rendre les armes. Et je n’ai toujours pas entendu ce que je voulais.

J’ai failli m’etouffer Avec mon cocktail lorsqu’elle me racontait son projet avec mon cœur.

- Tu as des preuves de ce que tu avances? Non parce que je ne mets jamais en doute leur puissance.

Je porte ma main à mon cœur et fait un o avec ma bouche, faussement meurtri

- Si tu me l'arrache, il ne pourra plus battre pour toi ..

L’alcool me rendait bien trop romantique à mon goût.
0

RP posté le

Judith commençait à sentir les doux vertiges procurés par l'alcool et toutes ses réactions commençaient à devenir un peu exagérées.

-Oui tout à fait... Dieux nordiques si vous existez, faites bouger ce verre.

En disant cela, elle posa son verre déjà vide sur la table, attendant un quelconque "signe".

Elle éclata de rire lorsqu'il joua un peu la comédie, rendant ridicule quelque chose qui aurait pu être romantique, du moins, à ses yeux.

-Pauvre petit choupinet. Mais au moins, il ne battra pour aucune autre femme non plus.

0

RP posté le

En guise de signe, je bus le verre d’une traite.

- Tu vois, ils sont en vie!

Je ferme les yeux, lève mes bras et joins mon pouce et mon index comme pour méditer. Je hoche la tête plusieurs fois et j’ouvre mes yeux à nouveau

- Ils ont dit, joue pas trop avec eux, tu vas les mettre en colère. Ils sont susceptibles!

Je rigole bruyamment. Les effluves de l’alcool commencent à me chatouiller le cerveau.

- Je suis donc condamné à aimer personne. Moi, qui espérais trouver qui me rendrait plus mature, croire en les bienfaits de l’Amour. Ah! Monde cruel.

Je feins le desarroi, tel un dramaturge.

- Et toi, déjà une nouvelle cible en vue? T’emportes mon cœur pour en séduire un autre. Monde cruel!
0

RP posté le

Judith ne put s'empêcher d'éclater de rire lorsque Sully fit mine d'écouter les paroles des dieux nordiques. Puis, elle rit de plus belle lorsqu'il joua un personnage semblable à ceux des tragédies classiques. Cependant, elle réussit tout de même à retrouver un peu de son sérieux pour lui répondre :

-Il ne fallait pas jouer avec mon petit cœur sensible si tu voulais garder le tien.

Au passage, elle prit un shot de vodka et lorsqu'il lui demanda si elle avait déjà une nouvelle cible en vue, elle regarda tout autour d'elle.

-Hum, voyons... le grand brun aux cheveux bouclés là-bas... pas mal du tout !

La jeune femme avait parlé si fort, enivrée par l'alcool, que le jeune homme en question s'était retourné vers elle, étonné. Même s'il n'avait rien dit, elle lui lança :

-Je plaisantais ça vaaa ! Je n'ai qu'une seule cible dans ma vie et elle est en face de moi.

A ces mots, elle fit un clin d’œil au jeune tatoué.

0

RP posté le

Je venais de perdre mon latin quand elle le dit enfin - presque. Je me lève tel un enfant béni

- Je suis la proie de cette douceur! Tournée générale pour fêter ça!!

J’avais hurlé faisant vibrer ma grosse voix. Les clients nous félicitaient, venaient tapé dans nos mains. Limite, on venait de se marier. Un groupe vint m’apporter une grosse pinte. Galvanisé, cul sec. Je secoue la tête chassant la mousse sur ma moustache. C’est bon, suis cuit. En prime, je souris comme un niais.
0

RP posté le

Judith ouvrit d'abord de grands yeux étonnés en entendant Sully hurler de joie comme s'il avait gagné un million d'euros au loto. Puis, elle éclata de rire lorsque des clients vinrent les féliciter... elle avait l'impression d'être au beau milieu d'un rêve loufoque.

Finalement, pour "exciter" encore plus la foule, elle se mit à genoux sur la table, une idée derrière la tête.

La Terre tournait étrangement vite aujourd'hui...

Ainsi installée, elle arrivait à la hauteur du tatoué, qu'elle attira vers elle par le col de son t-shirt afin de l'embrasser comme elle ne l'avait encore jamais embrassé, aussi sensuellement que langoureusement et longuement.

0

RP posté le

J'eus un moment de flottement, interloqué par ce que faisait la brunette. Je pense que mon cerveau a littérelement fait un black-out dès que ses lèvres se sont posées sur les miennes. Je ne l'aurais jamais cru capable d'autant d'audace devant tant de monde. Sans davantage réfléchir, je la ramène sur le bord de la table, enroule ses jambes autour de ma taille et la porte. Je laisse une liasse sur le comptoir et me dirige vers ma voiture - qui d'ailleurs, je ne me rappelais pas l'avoir prise. J'ouvre la portiere tant bien que mal, posant un peu brutalement ma partenaire de débauche à l'arrière. Je me place à l'avant et m'assoie, attendant de reprendre mes esprits.

0

RP posté le

Judith se laissa porter. Même s'il n'était pas des plus doux avec elle, elle avait l'impression d'être sur un petit nuage et étrangement, elle ne disait rien. L'alcool avait toujours un effet assez... explosif sur la jeune femme. Il lui faisait toujours faire les choses impulsivement, sans réfléchir et d'autant plus que avec sa carrure de moineau, elle avait du mal à lui résister. Elle savait parfaitement cela et pourtant, elle n'était jamais raisonnable lorsqu'elle buvait.

Finalement, une fois sur la banquette arrière et voyant que Sully était toujours silencieux, la jeune suédoise lança, avec une petite moue déçue :

-Ça ne va pas älskling ?...

Ce dernier mot voulait dire "chéri" en suédois... heureusement qu'il ne parlait pas sa langue.

Puis, elle eut comme un éclair de lucidité : ils étaient dans une voiture, ils avaient bu. Elle s'agita tout d'un coup :

-Tu ne dois pas conduire comme ça. C'est dangereux !

Elle se leva, sortit de la voiture (en se rattrapant à la portière pour ne pas tomber) et alla ouvrir la portière du jeune homme, avant de le tirer par les bras pour qu'il sorte. Et comme il ne bougeait pas trop et qu'elle n'avait pas la force de le soulever, elle cria, des larmes dans les yeux :

-Je ne veux pas que tu meures !

L'alcool pouvait décidément lui faire ressentir dix sentiments différents en quelques minutes...

0

RP posté le

Judith me sortit de ma torpeur. J'avais un mal fou à comprendre le sens de ses mots. Je ne comprenais pas pourquoi elle pleurait d'ailleurs. Je l'attrape tant bien que mal pour la poser sur mes jambes.

- Pourquoi tu veux que je meures?

Lueur de lucidité : la voiture, l'alcool.. Mauvais mélange.

- Tu as raison, ne soyons pas imprudent. On va aller dans cette auberge.

Aussitôt dit, je nous sors tous les deux, tanguant comme sur un bateau. Je verrouille la voiture. On a l'air de deux drogués qui marchent - zigzaguent jusqu'à l'auberge. J'articule du mieux que je peux. Heureusement, l'hôte comprend vite nos intentions - de dormir, je précise. Il nous donne la chambre n°5. Pour qui pour quoi, je pars dans un fou rire, impossible de m'arrêter. Une fois dans la chambre un peu rustique, je m'affale sur le lit.

0

RP posté le

La panique de Judith ne dura guère longtemps, laissant place à une sorte d'euphorie. Voyant le jeune homme rire lorsque l'hôte de l'auberge leur donna les clefs, elle éclata de rire à son tour, sans savoir pourquoi.

Puis, elle le suivit jusque dans le chambre. Le voyant affalé sur le lit, elle croisa les bras, boudeuse, avant de marcher, titubante, vers le lit. Enfin, elle se laissa littéralement tomber sur lui... elle avait beau ne pas être bien lourde, cela n'avait pas dû être agréable pour le tatoué.

-Je n'ai pas envie de dormir.

Elle roula finalement un peu sur le côté, pour ne plus avoir que sa tête sur lui, au niveau de son torse. Finalement, au milieu de ses pensées brumeuses, une question lui vint à l'esprit :

-Tu n'as pas aimé quand je t'ai embrassé ?

0

RP posté le

-Tu n'as pas aimé quand je t'ai embrassé ?

J'ouvre péniblement les yeux. Déjà, ma tête tourne moins, c'est déjà bon signe. Mais la nausée fait son apparition. Je me redresse et sa tête roule sur mes genoux. Alors, je prends sa tête à une main pour la reposer sur le lit. Je me mets sur le ventre et rampe jusqu'à son visage et l'embrasse. Un gout de multi alcool mais toujours ce gout sucré.

- Et toi?

0

RP posté le

Judith se laissa faire, leurs effluves alcoolisées se mélangeaient mais cela ne la dégoûtait même pas... elle était bien trop ivre pour cela.

-Moi ?... Je brûle pour toi.

Ses paroles n'avaient pas vraiment de sens, ses pensées étaient toujours aussi floues et elle avait éternellement cette terrible impression que la Terre tournait trop vite sous eux... ou bien que le lit n'était pas stable. Ses lèvres glissèrent lentement jusque dans le cou du jeune homme afin d'y déposer un baiser, puis elle mordit légèrement sa peau... elle-même ne savait pas bien où elle s'aventurait.

0

RP posté le


-Moi ?... Je brûle pour toi.

Mon coeur rata un battement. Propre à elle-même, elle me parlait avec une franchise tranchante. Je vacillais sur mes propres principes. L'alcool la rendait encore plus incisive. Je voulais aller à son rythme mais la barrière de ma nature commençait à se dilater. Si elle poussait encore davantage, je ne répondrais plus de moi. Alors, je feignis l'incompréhension :

- Va prendre une douche froide. Cela fait du bien.

Je m'imposais de parler d'une voix douce et confiante. Alors qu'un tourbillon de désir martelait dans mon bas-ventre. Je me recula même à contre coeur, non pas l'envie d'elle mais par respect au vu de son état. Je me mis donc sur le dos, cachant la proéminence apparue et une main derrière ma nuque, tentant l'air détendu.

0

RP posté le

Judith ne comprenait pas... elle n'arrivait pas à saisir s'il était sérieux, s'il plaisantait, s'il était ironique ou quoi que ce soit d'autre. Elle lança donc :

-Une douche froide pour éteindre ma flamme ?...

La suédoise parlait lentement, certains mots n'arrivaient pas bien à sortir de sa bouche, elle se reprenait. Puis finalement, elle éclata de rire, trouvant que ce qu'elle venait de dire était plutôt drôle... décidément, l'alcool l'avait bien atteinte et les effets n'étaient pas encore près de s'estomper.

Songeant que le tatoué ne voulait sûrement pas d'elle, elle roula sur le côté mais elle surestima un peu la taille du lit... elle se retrouva donc par terre, les quatre fers en l'air.

Il lui fallut un certain temps pour retrouver son équilibre et se tenir debout.

Puis, elle marcha (ou plutôt tituba) en direction de son sac qu'elle avait jeté par terre. Elle fouilla dedans et en sortit son paquet de cigarettes. Cependant, elle se mit à grogner, ne trouvant pas son briquet.

0

RP posté le

-Une douche froide pour éteindre ma flamme ?...

Je la regardais faire. Je partis même en fou rire lorsqu'elle tomba. Nous étions ridicules, éméchés. Alors que je la voyais farfouiller dans son sac. Je bondis hors du lit, attrapant le paquet de cigarettes.

- C'est hors de question! Pas ce genre de flamme en tout cas.

Je balançais le paquet à l'opposé de notre position.

- Tu vas pas me faire subir cette merde dans cette chambre exigue.

0

RP posté le

Judith ne comprit pas tout de suite ce qu'il se passait, l'alcool ralentissant son temps de réaction. Puis, elle vit son paquet de cigarette voler à travers la pièce et Sully pestiférer.

Pendant quelques instants, un silence pesa entre eux. Finalement, la jeune femme posa doucement son doigt sur les lèvres du jeune homme, comme pour lui dire de se taire, puis elle chuchota :

-Hey... calme Honey... Je comptais aller fumer dehors.

Aurait-elle réussi à trouver son chemin jusqu'à l'extérieur ? Peu probable mais cela était une autre question.

Il avait de la chance, elle avait l'alcool plutôt calme (tout était relatif bien sûr) et joyeux aujourd'hui, car elle aurait clairement pu s'énerver du geste qu'il venait de faire.

0

RP posté le

-Hey... calme Honey... Je comptais aller fumer dehors.

Je croise les bras sur mon torse.. Un peu boudeur mais la ferme intention qu'elle ne me laisse pas. Et encore moins, sortir seule.

- Non, abstiens-toi. Tu fumeras demain quand on ne sera plus ensemble. C'est moi ou la clope.

Un air de défi sur mon visage. Je serais très con, si elle choisit le cancer. On était tous les deux, près de la porte à se toiser. Au moins, la menace des ébats enivrés s'éloignaient de nous. J'aurais eu un mal fou à me retenir.

0

RP posté le

Judith le dévisageait... il avait décidé de la mettre de mauvaise humeur ? Elle jeta plusieurs coups d’œil à son paquet de cigarettes qui gisait, près du mur, puis finit par lancer au jeune homme :

-Sérieusement ?...

La jeune suédoise avait besoin de cette cigarette, ses mains en tremblaient. Et pourtant, malgré son taux d'alcoolémie, elle savait que Sully ne plaisantait pas et justement, son enivrement augmentait l'inquiétude qu'elle avait de le perdre.

Elle finit par soupirer ;

-De toute façon, je ne trouve pas mon briquet...

Puis, elle s'appuya contre lui, elle se sentait de moins en moins bien, elle commençait à avoir la nausée.

0

RP posté le

- De toute façon, je ne trouve pas mon briquet...

Je la pris dans mes bras, arborant un sourire victorieux. J'aurais pu en rester là, chose qui était prévu mais encore une fois, ma bouche s'était littéralement déconnectée de mon cerveau :

- Si tu étais sorti, je serais sorti par la chiotte. C'est courant...

Je sentais qu'elle voulait me regarder mais je mis ma tête sur la sienne, me maudissant de remettre cet evenement sur le tapis.

0

RP posté le

Judith avait beau être sacrément éméchée, une partie de son cerveau encore consciente avait compris la référence à sa fuite lors de la fameuse soirée au restaurant japonais. Et ce détail la mit véritablement de mauvaise humeur cette fois-ci.

-Je peux toujours sortir tu sais !

Elle tenta de le repousser mais ses bras étaient étrangement faibles. De plus, elle sentait le poids de la tête du tatoué sur la sienne. Alors, elle se contenta de vociférer, tel un petit gnome agacé :

-Tu ne veux pas de moi, c'est ça ?... Tu me repousses, et puis tu fais ça maintenant ?...

0

RP posté le

-Tu ne veux pas de moi, c'est ça ?... Tu me repousses, et puis tu fais ça maintenant ?...

Cette fois, c'est moi qui haussa le ton alors qu'il n'y avait aucun intérêt à le faire. L'alcool décuple les sentiments et délie les langues :

- C'est toi qui ne veut pas de moi.. Tu m'as abandonné.. Tu compte le faire chaque fois que tu croises une ancienne conquête... J'espère qu'à chaque fois, qu'on sortira, tu auras une issue de secours parce que tu n'as pas fini avec moi. Et fais pas cet air dé dégoût.. Suis comme ça, j'ai profité maintenant, j'aimerais.. Vivre un truc à la con..

A mesure que je lui parlais, je reculais. Je ne savais pas pourquoi alors que je voulais tout le contraire. Les mots sortaient dans ma bouche comme des insultes. Je la regardais, furieux et peiné.

- Enfin, pas à la con, avec toi quoi. Mais t'as pas l'air de vouloir m'accorder une chance.. Enfin, quoi que si.. Je sais plus.

Je finis par m'affaler sur le lit. Je sais même plus ce que je dis. Je me releve rapidement et d'aller dégobiller dans les toilettes. Ah! Enfin la clarté revenue. J'asperge mon visage d'eau fraiche avant de me deshabiller pour finir sous la douche.

0

RP posté le

Judith avait perdu le fil... Pourquoi l'accusait-il ainsi ? Il lui semblait pourtant bien qu'elle s'était excusée pour sa fuite.

Ses mots lui faisaient terriblement mal au cœur, résonnaient douloureusement à ses oreilles. Elle avait tout fait ce soir pour lui prouver qu'elle était prête à lui accorder une chance et il osait lui balancer qu'elle n'avait pas l'air de vouloir lui accorder cette chance justement ?

Elle abandonnait... elle n'avait pas la force de lutter. Pas ce soir en tout cas.

D'autant plus qu'elle se sentait de nouveau terriblement mal à cause de l'alcool... elle avait affreusement chaud et de nouveau envie de vomir.

Alors, elle ouvrit la fenêtre en grand, faisant ainsi entrer un grand courant d'air frais. Puis, elle s'assit sur le bord de la fenêtre, les pieds dans le vide... elle se sentait déjà un peu mieux.

0

RP posté le

J'avais hurlé quand l'eau froide dégoulinait sur mon corps. Clairement, si elle débarquait, je n'avais aucun argument physique de valable. Il me fallut de bonnes minutes pour m'accoutumer. Je posais mon front contre le carrelage. Le froid me ramenait à la réalité : serons-nous ce couple aussi passionnel et franc dans leurs paroles? Je me perdais dans mes réflexions lorsque j'entendis un bruit sourd. Était-elle à nouveau partie? Je ne pourrais lui en vouloir après la diatribe que je venais de lui lancer. Je resta sous la douche encore un peu, retarder notre affrontement ou la reconciliation. Je pestais contre moi, les deux poings contre le carrelage.

Je décidais enfin à sortir. Sauf que je n'avais pas de vêtements propres. J'enfile donc un peignoir d'une couleur violet immonde et sortit de la salle d'eau. Elle était là, à mon grand soulagement. Toujours une histoire de fenêtre, décidément.

0

RP posté le

Judith regardait le vide sous elle, comme captivée par ce côté sombre. A l'heure qu'il était (quelle heure était-il d'ailleurs ?), toutes les lumières étaient éteintes et cela la fascinait.

Étrangement, elle avait réussi à extirper de son esprit toutes les pensées qui concernaient Sully... l'alcool avait peut-être un peu aidé. Et pourtant, elle ressentait de moins en moins ses effets. Alors, il se pouvait que ce soit la fatigue qui l'ait aidée.

Peu importait.

Elle était là, au-dessus de ce vide.

Finalement, elle releva la tête vers le ciel, pour faire face à un vide cent fois plus imposant. Des millions d'étoiles s'y dessinaient. Splendide.

Ce moment de fascination s'arrêta lorsqu'elle entendit du bruit derrière elle, mais elle ne se retourna pas pour autant. Elle se contenta de dire, dos à lui :

-Je ne t'abandonnerais plus.

0

RP posté le

- Je ne t'abandonnerais plus.

Il y avait quelque chose de triste dans cette phrase. Comme si, elle venait de sacrifier un morceau de son âme. Venais-je de la priver de sa liberté? Bien au contraire, un moineau se doit d'être libre jusqu'à son dernier souffle.

- Je ne te retiens pas, tu sais. Si tu veux partir, va donc.

Ma voix était douce. Je le pensais vraiment.

- Je ne veux pas que tu te sentes emprisonnée avec moi. Sois libre de tes mouvements, de tes pensées, de tes actes. N'aie aucune retenu avec moi. Je m'en remettrais toujours.

Je ne savais pas pourquoi je lui disais ces mots. Une façon, de la prévenir, de m'excuser. Je ne sais pas. J'étais pétrifié à l'idée de m'avancer vers elle. La peur, qu'elle saute et disparaisse dans la nuit. Comment étions-nous passé du rire aux larmes - ou presque?

0

RP posté le

Judith l'écoutait, lui tournant toujours le dos. Puis soudain, elle s'exclama :

-Arrête de penser que je veux toujours te fuir !

Elle se retourna enfin vers lui et se leva du bord de la fenêtre. Ces quelques minutes au frais lui avaient permis de retrouver des idées un peu plus claires.

-Tu t'en remettras toujours ?... C'est donc pour cela que tu me remets toujours cette faute sur les épaules ? Oui j'ai fui ce jour-là mais je ne crois pas que tu aies compris à quel point je m'en veux d'avoir fait ça. Mais maintenant cette image de moi reste gravée dans ton esprit, non ? Et puis tu me vois comme ça, comme celle qui fuit lorsqu'une situation ne lui plaît pas, c'est ça ?

Son ton était légèrement monté mais il redescendit tout d'un coup.

-Je suis déjà libre avec toi mais être libre, ce n'est pas fuir comme je l'ai fait l'autre fois c'est vrai. C'est... c'est se bourrer la gueule ensemble par exemple.

Elle eut alors un petit sourire aux lèvres.

-"Je ne t'abandonnerais plus" ne veut pas non plus dire que je ne te lâcherais plus d'une semelle et que je me restreindrais pour toi. Non, c'est juste que je serai là pour toi, quand tu en auras besoin.

Ces mots sortaient du fond de son cœur, comme pousser à sortir par les restes d'alcool qu'elle avait dans le corps ainsi que par sa fatigué.
0

RP posté le

-Tu t'en remettras toujours ?... C'est donc pour cela que tu me remets toujours cette faute sur les épaules ? Oui j'ai fui ce jour-là mais je ne crois pas que tu aies compris à quel point je m'en veux d'avoir fait ça. Mais maintenant cette image de moi reste gravée dans ton esprit, non ? Et puis tu me vois comme ça, comme celle qui fuit lorsqu'une situation ne lui plaît pas, c'est ça ?

Je fronçais les sourcils. Même quand elle haussait le ton, le désir pour elle m'animait. Je fermais plus encore mon peignoir. A vrai dire, peu importe la situation, je ne pourrais jamais être résistant face à elle. Je sens que je vais en perdre des batailles face à cet adversaire, bien trop charmante. Et j'ai enfin compris, qu'elle s'en voulait. Mais je me connaissais, je lui rabacherais jusqu'à la fin des temps. J'étais rancunier et je n'oublierais pas. C'était un de mes mauvais défauts qui brisait des relations.

-Je suis déjà libre avec toi mais être libre, ce n'est pas fuir comme je l'ai fait l'autre fois c'est vrai. C'est... c'est se bourrer la gueule ensemble par exemple.

Je souriais à mon tour, cet aspect de la liberté me plaisait davantage. Après cela, je n'avais plus écouté, concentré par ses lèvres qui bougaient. Ce moineau qui me rassurait comme elle pouvait.

[...]

Mes lèvres se plaquèrent contre les siennes. Acte brutal. Je l'avais plaqué contre le mur. J'emprisonnais ses poignets dans mes mains et les remonter jusqu'en haut de sa tête. Les démons remontaient à la surface. A aucun moment, je n'avais bronché. Que dire face à tant de vérités? Seuls les actes comptent, à mes yeux.


0

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

RP posté le

Je lâcha ses mains pour les glisser le long de son corps. Je ne pouvais plus mentir quand a mon envie d'elle. Comment pourrais-je mentir alors que je me pressentais en tenue d’Adam - ou presque - devant elle? Je glissa mes mains sous son t-shirt pour le lui enlever. J'embrassais chaque partie de sa peau avant de cueillir sa poitrine dans mes mains, jouant avec de ma langue a travers le tissu qui ne resta pas à sa place bien longtemps. Elle avait la peau chaude, je goûtais avec délectation, la cime de sa poitrine. Je cédais à mes pulsions les plus primaires. Je ne pouvais pas blâmer l'alcool car ma douche froide en avait chassé une bonne partie en apparence. C'était des semaines à marteler d'être à son rythme qui se réduisaient à néant.

0

RP posté le

Judith glissa ses mains dans les cheveux du tatoué, mélangeant ses doigts fins aux mèches
de cheveux brunes.
Elle frémissait, un léger soupir s'échappa de ses lèvres en sentant celles du jeune homme parcourir sa poitrine. Sa respiration se faisait un peu plus rapide, un peu plus hachée.
Pouvait-elle accuser l'alcool de se laisser ainsi aller ?... Cela aurait été trop simple. Bien évidemment elle avait presque toujours autant d'alcool dans le sang, mais son esprit était à présent un peu plus clair... Comme si les minutes qu'elle avait passées à l'air libre avaient chassé le brouillard de son esprit.
Ses mains glissèrent finalement des cheveux du jeune homme, à ses épaules, s'immiscèrent sous le tissu du peignoir, parcoururent son dos, ses ongles caressant sa peau.
0

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

RP posté le

Judith s'allongea à ses côtés, un peu essoufflée. Puis après quelques minutes silencieuses, elle déposa un baiser sur sa joue alors qu'il était allongé sur le dos, avant de lui annoncer :

-Je vais me doucher.

La jeune suédoise se leva, nue (peu lui importait à présent et elle n'avait aucune honte de son corps).
Elle entra alors dans la salle de bain, referma la porte derrière elle et s'installa sous la douche. Elle se sentait étrangement bien, euphorique, comme sur un petit nuage...
0

RP posté le

J’en profitais pour me lever également. J’attendis que l’eau coule puis entra dans la salle d’eau. Je me rinça dans le lavabo et ressortis aussitôt. Je n’avais pas jeté un seul coup d’oeil, respectant son intimité. Enfin, c’etait Cocasse après nos ébats. Restant nu, je me glisse sous les draps, somnolent.
0

RP posté le

Judith remarqua le rapide passage de Sully dans la salle de bain mais elle n'y fit guère attention.
Puis, quelques minutes après, elle sortit de la douche. La jeune suédoise préféra rester nue, n'ayant pas de tenues de rechange propres.
Ensuite, elle retourna dans la chambre et blottit son corps rafraîchi par la douche contre celui, encore chaud de leurs ébats, du jeune homme. Elle ne tarda alors pas à s'endormir.
1
Soreaas
Soreaas a commenté :
Une idée pour la suite?
Publié Mon, 05 Aug 2019 20:38:38 +0200
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>